Accueil > Projets > Opérations Labex TransferS > Opération TransferS Transfert de Langues, Transposition de Textes "TLTT" ; étude contrastive des traductions de deux romans français contemporains

Opération TransferS Transfert de Langues, Transposition de Textes "TLTT" ; étude contrastive des traductions de deux romans français contemporains

publié le , mis à jour le

Projet "Transfert de Langues, Transposition de Textes ; étude contrastive des traductions de deux romans français contemporains" financé par le labex TransferS

Coordination : Catherine FUCHS (catherine.fuchs chez ens.fr)

Participants LATTICE : Shirley CARTER-THOMAS, Michel CHAROLLES, Marie-Josèphe GOUESSE, Pierre LE GOFFIC, Paola PIETRANDREA, Laure SARDA

Participants du labex TransferS : Almuth GRESILLON, Jean-Louis LEBRAVE (ITEM)

Participants de l’ENS : Houda AYOUB, Estelle FIGON (ECLA)

Participants extérieurs : Zsuzsanna GECSECZ (université de Szeged, Hongrie), Claude GUIMIER (CRISCO, université de Caen)

Cadre : Labex TransferS de l’ENS (Axe 2 : Langage et interaction entre langues)

Financement : 15.000 euros sur 2 ans (septembre 2011-septembre 2013)

Objectif

La problématique explorée est celle de l’impact de la diversité des systèmes linguistiques et des contraintes spécifiques imposées par ces systèmes sur la transposition d’un texte-source dans plusieurs langues-cibles. En d’autres termes : comment la variabilité inter-langues affecte-t-elle la stabilité du sens, tout en laissant ouverte une marge de distorsions possibles en vue de restituer/transposer certains effets ?

Pour illustrer cette problématique de linguistique contrastive, deux romans français contemporains ont été retenus : La Jalousie d’Alain Robbe-Grillet (1957) et L’occupation des sols de Jean Echenoz (1988), tous deux publiés aux éditions de Minuit. Pour chacun d’eux, le texte original est comparé à ses traductions en anglais, allemand, italien et hongrois. La comparaison porte sur des points précis ayant trait à la construction de la référence (spatiale, temporelle et personnelle) à travers diverses catégories grammaticales.

Réalisations

  • Organisation en avril 2013 d’un colloque « Autour de Jean Echenoz : L’occupation des sols, un défi pour les traducteurs ? » à l’ENS-Ulm (salle Dussane). Avec la participation de Jean Echenoz et de quatre de ses traducteurs : Mark Polizzotti (trad. anglaise), Roberto Ferrucci (trad. italienne), Sandor Albert (trad. hongroise) et Masachika Tani (trad. japonaise).
    http://savoirsenmultimedia.ens.fr

    Voir aussi :

    C. Fuchs, P. Le Goffic & M. Maillard (2015) : Emploi des temps et cohérence textuelle dans L’occupation des sols de Jean Echenoz. In M. Charolles (ed.) (http://rsl.revues.org/794) : Approches linguistiques d’un texte littéraire : L’occupation des sols de Jean Echenoz, Revue Sciences et Lettres de PSL
    https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382629

  • Parution en 2016 d’un ouvrage collectif : L’espace de « La Jalousie » : traduire, transférer, transposer (C. Fuchs, dir.), Caen, Presses de l’université de Caen, 352 pages.

    Voir aussi :

    C. Fuchs (2017) : Réemploi et déformation du déjà-là dans La Jalousie de Robbe-Grillet, Pratiques 173-174 [En ligne], 173-174 | 2017, URL : http://pratiques.revues.org/3277, DOI : 10.4000/pratiques.3277