Séminaire Lattice 14 mai 2024 Céline Guillot-Barbance

Dans le cadre de ses séminaires, le Lattice invite Céline Guillot-Barbance le 14/05/2024. Le sujet du séminaire sera "Oralité vs scripturalité en français : Quelques apports des études sur l’oral représenté au Moyen Âge"

Salle 510 (Lattice, 1 rue Maurice Arnoux, 92120 Montrouge)

En visio : https://www.gotomeet.me/visio-lattice

Horaire : 10h30-12h.

Intervenant : Céline Guillot-Barbance (IHRIM, ENS Lyon)

Titre : Oralité vs scripturalité en français : Quelques apports des études sur l’oral représenté au Moyen Âge

Résumé : 

Depuis une quinzaine d’années, les travaux sur l’« oral représenté » (discours rapporté au style direct) se multiplient, en particulier parmi les médiévistes et les historiens du français (Marchello-Nizia 2012). Ces travaux prolongent un questionnement en réalité très ancien (déjà présent dans la grammaire de Foulet de 1919) sur le rapport qu’entretiennent les sources anciennes avec la langue de communication orale et sur le statut qu’on peut accorder à ces sources dans une société qui reste pendant longtemps semi-orale et largement illettrée. Ces questions sont déterminantes notamment pour définir la portée des enseignements qu’on peut tirer des corpus linguistiques.

En s’appuyant sur le cadre désormais classique de Koch et Österreicher (1990 ; 2001), on s’intéressera tout d’abord au rapport qu’on peut établir sur un plan général entre oralité et scripturalité au Moyen Âge et en diachronie. On présentera dans un second temps l’apport de travaux récents portant sur l’oral représenté dans le contexte de la relation oralité vs scripturalité (notamment Marchello-Nizia 2017 ; Guillot et al. 2015, 2017, 2018 ; Mazziotta & Glikman 2019 ; Dufter et al. 2020 ; Lefeuvre & Parussa 2020). On abordera pour finir cette relation par le prisme de la façon dont sont restituées dans l’oral représenté les unités constitutives de l’oral authentique (tours de parole). La comparaison entre les marques qui sont utilisées dans les textes médiévaux et à l’oral aujourd’hui lorsqu’il s’agit de rapporter des propos au style direct permettra de dégager plusieurs constantes. On reviendra en conclusion sur les spécificités qui découlent des différences entre canal oral et écrit (Mahrer 2017) et sur la façon dont se met en place à l’écrit un appareillage spécialisé dans la représentation de l’oralité.

Bibliographie

Dufter A., Hornsby D. & Pustka E. (ed.) (2020) L’oralité mise en scène dans la littérature : aspects sémiotiques et linguistiques, Zeitschrift für französische Sprache und Literatur 130/1.

Foulet, L. (1919) Petite syntaxe de l’ancien français. Paris : Champion.

Guillot C., Heiden S., Lavrentiev A. & Pincemin B. (2015) L’oral représenté dans un corpus de français médiéval (9e-15e) : approche contrastive et outillée de la variation diasystémique. In K. Jeppesen Kragh & J. Lindschouw (ed.), Les variations diasystémiques et leurs interdépen­dances dans les langues romanes. Actes du Colloque DIA II à Copenhague (19-21 nov. 2012). Strasbourg : Editions de linguistique et de philologie, 15-27.

Guillot-Barbance C., Lavrentiev A., Heiden S. & Pincemin B. (2018) Diachronie de l’oral représenté : délimitation et segmentation interne du dialogue (IXe-XVe siècle). In W. Ayres-Benett, A. Carlier, J. Glikman, Th. Rainsford, G. Siouffi & C. Skupien Dekens (ed.), Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF. Paris : Classiques Garnier, 279-296.

Guillot-Barbance C., Pincemin B. & Lavrentiev A. (2017) Représentation de l’oral en français médiéval et genres textuels, Langages 208, 53-68.

Koch P. & Österreicher W. (1990) Gesprochene Sprache in der Romania : Französisch, Italienisch, Spanisch. Tübingen : Niemeyer.

Koch P. & Österreicher W. (2001) Gesprochene Sprache und geschriebene Sprache. Langage parlé et langage écrit. In G. Holtus, M. Metzeltin & C. Schmitt (ed), Lexikon der romanistischen Linguistik. Tübingen : Niemeyer, 584-627.

Lefeuvre F. & Parussa G. (2020) L’oral représenté en diachronie et synchronie : une voie d’accès à l’oral spontané ? Langages 217, 9-21.

Mahrer R. (2017). Phonographie. La représentation écrite de l’oral en français. Berlin/Boston : De Gruyter.

Marchello-Nizia C. (2012) L’oral représenté : un accès construit à une face cachée des langues ‘mortes’. In C. Guillot, B. Combettes, A. Lavrentiev, E. Oppermann-Marsaux & S. Prévost (ed.), Le changement en français. Études de linguistique diachronique. Bern/Berlin/Bruxelles : Peter Lang, 247-264.

Marchello-Nizia C. (2017). Quelle place accorder à l’opposition Récit / «Oral représenté» dans la description de l’évolution du français? In A. Kristol (ed.), La mise à l’écrit et ses conséquences. Actes du troisième colloque « Repenser l’histoire du français ». Université de Neuchâtel, 5-6 juin 2014. Tübingen : A. Francke Verlag, 85-108.

Mazziotta N. & Glikman J. (2019) Oral représenté et narration en ancien français. Spécificités syntaxiques dans trois textes de genres distincts, Linx 78. doi : https://doi.org/10.4000/linx.3151

A lire aussi