Laboratoire Lattice - UMR 8094
ENS-CNRS
1 rue Maurice Arnoux, 92120 Montrouge

Catherine FUCHS

Directeur de Recherche
CNRS, Emérite

Présentation

Fuchs Catherine

Directrice de recherche de classe exceptionnelle au CNRS ; actuellement émérite Adresse : Laboratoire Lattice, ENS, 1 rue Maurice Arnoux, 92120 Montrouge (France) catherine.fuchs@ens.fr Tél : (+33) 01 58 07 66 27 / Fax : (+33) 01 58 07 66 29

Diplômes et distinctions :

Docteur ès-Lettres.
Médaillée d’Argent du CNRS
Officier de la Légion d’Honneur.
Officier dans l’ordre national du Mérite.

Domaines de recherche

Syntaxe et sémantique du français : ordre des mots, expression de la comparaison, lexique verbal.
La construction dynamique du sens en contexte : ambiguïté, homonymie, polysémie, synonymie, paraphrase, reformulation.
Langage et cognition ; langage et traitements automatiques ; histoire des théories linguistiques.

Activités éditoriales

Directrice de la collection L’Essentiel Français aux éditions Ophrys.
Membre du Comité de Rédaction du Français Moderne.

Pilotage de projets dans le cadre du Labex TransferS de l’ENS :

  • 2017-2019 : Responsable du projet « Transfert de Sens Intra-Langue : Polysémie et Synonymie dans l’expression linguistique des phases de l’existence de phénomènes abstraits » (Lattice-ens, Université de Chicago, Université de Fribourg) :
    • 12 avril 2021 : Journée CONSCILA à l’Université de Chicago à Paris : « La synonymie verbale ».
    • Septembre 2020 : Parution du Lexique raisonné du français académique, de C. Fuchs et S. Garnier, Paris : Ophrys, 313 pages.
  • 2011-2013 : Responsable du projet « Transfert de Langues, Transposition de Textes : étude contrastive des traductions de deux romans français contemporains » (Lattice-ens, Item-ens, Crisco-Université de Caen, Université de Szeged) :
    • 19-20 avril 2013 : Organisation à l’ENS-Ulm d’un colloque « Autour de Jean Echenoz : L’occupation des sols, un défi pour les traducteurs ? » Avec la participation de Jean Echenoz et de quatre de ses traducteurs : Mark Polizzotti (trad. anglaise), Roberto Ferrucci (trad. italienne), Sandor Albert (trad. hongroise) et Masachika Tani (trad. japonaise). http://savoirsenmultimedia.ens.fr
    • 2016 : Parution de L’espace de « La Jalousie » : traduire, transférer, transposer (C. Fuchs, dir.), Caen, Presses de l’université de Caen, 352 pages.

Parcours

Diplômes

Docteur ès-Lettres (doctorat d’Etat, université Paris VII, 1980).
Docteur de 3ème cycle en linguistique (Sorbonne, 1971).
DEA de linguistique (Sorbonne, 1968).
DEA de sciences sociales (EPHE, 1968).
Diplôme de linguistique quantitative (Université de Paris, 1967).

Fonctions

  • Chercheur :
    • Au Laboratoire LATTICE (ENS, Paris) (depuis 2000).
    • Au Laboratoire LTM (ENS, Paris) (1996-1999).
    • Au Laboratoire ELSAP (Caen) (1983-1995).
    • Au Laboratoire de Linguistique Formelle (université Paris VII) (1971-1982).
    • Au Centre d’Etudes pour la Traduction Automatique (Grenoble) (1968-1970).
  • Direction de laboratoires :
    • Fondatrice et directrice du laboratoire LATTICE (UMR CNRS/ENS/Paris III) (2000-2005).
    • Fondatrice et directrice du laboratoire LTM (Langues, Textes, Modèles : EP CNRS/ENS) (1996-1999).
    • Fondatrice et directrice du laboratoire ELSAP (Etude Linguistique de la Signification, de l’Ambiguïté et de la Paraphrase : URA CNRS/Université de Caen) (1983-1995).
  • Administration de la recherche :
    • Directrice du Programme Cognitique au Ministère de la Recherche (1999-2002).
    • Directrice scientifique adjointe à la Direction de la Recherche du Ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie (1998).
  • Gestion de la recherche :
    • Membre nommée au Conseil scientifique du Département Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication du CNRS (2001-2005).
    • Membre nommée comme participante au séminaire « Dirigeants » de l’Institut de Perfectionnement à la Gestion de la Recherche (2000).
    • Membre élue au Conseil Scientifique de l’Université de Paris VII (représentante des chercheurs en Lettres et Sciences Humaines) (1979-1982).
    • Membre nommée au Conseil scientifique du Département Sciences de l’Homme et de la Société du CNRS (1986 et 1992-1995).
    • Membre élue au Comité National du CNRS, section 35 (1976-1982) ; secrétaire scientifique de la section (1976-1980).
    • Membre de diverses Commissions de spécialistes (Université de Clermont-Ferrand II, 1983-1993 ; Université de Lille III, 1984-1985 ; Université de Caen, 1986-1991).
  • Encadrement de la recherche :
    • Direction de 7 thèses (soutenues entre 1984 et 2008), 16 mémoires de DEA (soutenus entre 1982 et 1995) et 6 mémoires de maîtrise (soutenus entre 1987 et 1995).
    • Participation à 38 jurys de thèses nouveau régime, 9 jurys de thèses d’Etat, 11 jurys de thèses de 3ème cycle et 11 jurys d’habilitations.
  • Enseignements :
    Cours et séminaires à l’EPHE (Paris), au Conservatoire National des Arts et métiers (Paris), à l’université Paris VII, à l’université de Caen, à l’ENS-Ulm, à l’université Paris III.

Publications

Publications

Articles (sélection récente) :

  • 2019 : C. Fuchs : L’asymétrie espace/temps dans les inversions locatives, Scolia n°33, pp. 81-98. https://journals.openedition.org/scolia/616 ; https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02284825
  • 2017 : C. Fuchs : L’inversion locative revisitée : retour sur le statut du locatif initial, Verbum n°XXXIX :2, pp. 47-62. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01699439
  • 2017 : C. Fuchs : Réemploi et déformation du déjà-là dans La Jalousie de Robbe-Grillet, Pratiques [En ligne], n°173-174 | 2017, URL : http://pratiques.revues.org/3277 ; DOI : 10.4000/pratiques.3277 ; https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01699504
  • 2017 : C. Fuchs : Comparaison et Paradigme, Signata, n°8, pp. 51-64. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01699435
  • C. Fuchs, P. Le Goffic & M. Maillard (2015) : Emploi des temps et cohérence textuelle dans L’occupation des sols de Jean Echenoz, Sciences/Lettres n°3, Ecole Normale Supérieure. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382629
  • C. Fuchs (2014) : Les éléments initiaux dans les énoncés à sujets inversés : une étude sur corpus, Corpus 13, pp. 61-78. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382595
  • C. Fuchs (2014) : Le tournant quantitatif en TAL et en linguistique : enjeux cognitifs, L’Information Grammaticale 142, pp. 8-13. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382602
  • C. Fuchs (2013) : Le détachement d’objets indirects antéposés dans des énoncés à sujet inversé, Journal of French Language Studies 23 :2, pp. 179-192. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382589
  • F. Mélanie-Becquet & C. Fuchs (2011) : Elaboration d’une base de données d’exemples de structures comparatives en français : de la grille d’annotation au système d’interrogation, Corpus, 10, pp. 273-295.
  • C. Fuchs (2010) : L’évolution des structures de comparaison adjectivale d’égalité depuis le 16ème siècle, Le Français Moderne, LXXVIII, pp. 171-185.
  • C. Fuchs (2009) : La linguistique cognitive existe-t-elle ?, Quaderns de Filologia, 14, pp. 171-185.

Contributions à des ouvrages de recherche (sélection récente) :

  • C. Fuchs & S. Garnier (sous presse) : Les collocations verbo-nominales dans les textes académiques : perspectives didactiques en français sur objectifs universitaires (FOU). Publication en ligne, sous la responsabilité du CLUNL (Centre de Linguistique de l’Universidade Nova de Lisboa). https://hal.archives-ouvertes/hal-03044057
  • C. Fuchs (2020) : La comparaison : une catégorie linguistique multiforme, Agapes francophones : Comparaison(s) (R. Malita, dir.), Szeged : Jatepress, pp.37-50. https://hal.archives-ouvertes/hal-03044077
  • C. Fuchs (2020) : Paraphrase et reformulation : un chassé-croisé entre deux notions, La Reformulation (O. Inkova, dir.), Genève : Droz, Coll. Recherches et rencontres, pp. 41-55. https://hal.archives-ouvertes/hal-03044034
  • C. Fuchs (2016) : Une anaphore temporelle énigmatique : Arrive alors le temps de l’éméritat, Connexion et indexation, ces liens qui tissent le texte (L. Sarda, D. Vigier & B. Combettes, dir.), Lyon : Presses de l’ENS, pp. 71-82. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382618
  • C. Fuchs & P. Le Goffic (2016) : Les inversions locatives dans « La Jalousie » de Robbe-Grillet, L’espace de « La Jalousie » de Robbe-Grillet : traduire, transférer, transposer (C. Fuchs, dir.), Caen : Presses de l’université de Caen, pp. 125-152. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382610
  • C. Fuchs (2015) : Le dictionnaire des verbes du français actuel : un outil pour maîtriser la syntaxe et la sémantique verbales, Enseignement / apprentissage du français face aux défis de demain (M. Sowa, ed.), Lublin : Werset, pp. 154-165. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382608
  • C. Fuchs (2014) : A paradoxical case of locative inversion in French, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382604, Linguistic and Psycholinguistic Approaches to Text Structuring, (L. Sarda et al., eds), Louvain la Neuve : UCL Publishers.
  • C. Fuchs (2013) : Quand préférence rime avec comparaison, Hommage au Professeur Odile Halmøy (H. Ulland, dir.), Arena Romanistica 13, pp. 74-91. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382587
  • C. Fuchs (2013) : L’inversion absolue en français : deux types d’absence à l’initiale, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382580, Analecta Romanica 80, Frankfurt, Klosterman, pp. 201-217.
  • C. Fuchs (2012) : Sur la prétendue équivalence entre ‘aussi adj. que’ et ‘adj. autant que’ en français moderne, La Quantification et ses domaines (C. Schnedecker & C. Armbrecht, eds.), Paris : Champion, pp. 95-102.
  • C. Fuchs (2012) : Comme, marqueur d’analogie : l’identité de manière d’être, Relations, connexions, dépendances : Hommage au Professeur Claude Guimier (N. Le Querler, F. Neveu & E. Roussel, dir.), Rennes : Presses de l’Université de Rennes, pp. 179-196.
  • C. Fuchs (2011) : Pertinence de l’informatique pour les sciences cognitives, vue par une linguiste : informatique et langage, Informatique et sciences cognitives : influences ou confluences ? (C. Garbay & D. Kayser, dir.), Paris : éditions de la MSH, pp. 287-294.
  • C. Fuchs (2011) : Quelques remarques sur la notion de modèle en linguistique Le Modèle, Brest : Presses de l’université de Bretagne occidentale, Coll. Amadis, 9, pp. 331-340.
  • C. Fuchs & P. Le Goffic (2011) : L’hyperbate est-elle toujours à droite ? L’hyperbate aux frontières de la phrase (A-M. Paillet et C. Stolz, eds.), Presses de l’université Paris-Sorbonne, pp. 89-102.
  • C. Fuchs (2010) : La comparaison épistémique en français moderne Actes du Colloque Mondial de Linguistique Française, CD-Rom.
  • C. Fuchs (2010) : La comparaison épistémique en français pré-classique et classique Le changement en français : études de linguistique diachronique, B. Combettes et al., eds), Berne : Peter Lang, pp. 185-202.
  • C. Fuchs (2009) : L’ambiguïté : du fait de langue aux stratégies interlocutives Travaux Neuchâtelois de Linguistique,50, pp. 5-18.
  • C. Fuchs (2009) : Les marqueurs de comparaison du français : un air de famille avec l’italien, Miradas cruzadas : estudios franco-italianos (C. Clavo et al., eds), Presses de l’université de Valencia, pp. 93-111.
  • C. Fuchs & N. Fournier (2009) : Les subordonnées comparatives détachées, Les linguistiques du détachement (D. Apothéloz & al., eds.), Berne : Peter Lang, pp. 263-276.
  • C. Fuchs (2009) : La postposition du sujet nominal : paramètres linguistiques et effets stylistiques, L’ordre des mots à la lecture des textes (A. Fontvieille et S. Thonnerieux, eds.), Presses Universitaires de Lyon, coll. ‘Textes et Langue’, pp. 27-44.

Ouvrages :

  • C. Fuchs & S. Garnier (2020) : Lexique raisonné du français académique, vol. 1, Paris, Ophrys, Coll. L’Essentiel Français, 313 pages.
    Pour une présentation, voir : « De la théorie linguistique à la pratique pédagogique : le Lexique raisonné du français académique« . En ligne https://www.lattice.cnrs.fr/recherche/seminaires-du-lattice/17-novembre-2020-catherine-fuchs/
  • C. Fuchs (2014) : La comparaison et son expression en français, Paris, Ophrys (Coll. L’Essentiel Français), 208 pages.
  • L.S. Florea & C. Fuchs (avec la collaboration de F. Mélanie-Becquet) (2010) : Dictionnaire des verbes du français actuel : constructions, emplois, synonymes, Paris, Ophrys (Coll. L’Essentiel Français), 269 pages.
  • B. Victorri & C. Fuchs (1996) : La polysémie : construction dynamique du sens, Paris, Hermès, 220 pages.
  • C. Fuchs (1996) : Les ambiguïtés du français, Paris, Ophrys (Coll. L’Essentiel Français), 184 pages.
  • C. Fuchs (1994) : Paraphrase et énonciation, Paris, Ophrys (Coll. L’Homme dans la Langue), 185 pages.
  • C. Fuchs, A. Lacheret-Dujour & B. Victorri (1993) : Linguistique et traitements automatiques des langues, Paris, Hachette (Coll. Langue, Linguistique, Communication), 304 pages.
  • C. Fuchs (en collaboration avec P. Le Goffic (1992) : Les linguistiques contemporaines : repères théoriques, Paris, Hachette (Coll. Langue, Linguistique et Communication), 158 pages
  • C. Fuchs (1982) : La Paraphrase, Paris, Presses Universitaires de France (Coll. Linguistique Nouvelle), 184 pages.
  • C. Fuchs (en collaboration avec J. Milner et P. Le Goffic) (1979) : A propos des relatives : étude empirique des faits français, anglais et allemands, et tentative d’interprétation, Paris, SELAF, 150 pages.
  • C. Fuchs & A.-M. Léonard (1979) : Vers une théorie des aspects ; les systèmes du français et de l’anglais, Paris, Mouton-EHESS (Coll. Connaissance et Langage), 400 pages.
  • C. Fuchs & P. Le Goffic (1975) : Initiation aux problèmes des linguistiques contemporaines, Paris, Hachette (Coll. Langue, Linguistique, Communication), 127 pages. (traduction arabe 1984, Alger ; traduction japonaise 1983, Gendai gengosaku sho mondai, Sansyusua, Tokyo ; traduction espagnole 1979, Introducción a la problemática de las corrientes lingüísticas contemporáneas, Hachette, Argentine)
  • C. Fuchs & J. André (1973) : Ordinateurs, programmation et langues naturelles, Paris, Mame, Coll. Repères linguistiques, 187 pages.
  • A. Culioli, C. Fuchs & M. Pêcheux (1970) : Considérations théoriques à propos du traitement formel du langage, Documents de Linguistique Quantitative, 7, Paris, Dunod, 49 pages.

Direction d’ouvrages :

  • C. Fuchs (dir.) (2016) : L’espace de « La Jalousie » : traduire, transférer, transposer, Caen, Presses de l’université de Caen, 352 pages.
  • M. Charolles, N. Fournier, C. Fuchs & F. Lefeuvre (dir.) (2007) : Parcours de la phrase ; Mélanges offerts à Pierre Le Goffic, Paris, Ophrys, 273 pages.
  • C. Fuchs (dir.) (2004) : La linguistique cognitive, Paris, co-édition Maison des Sciences de l’Homme / Ophrys, 262 pages.
  • C. Fuchs & S. Robert (eds.) (1999) : Linguistic diversity and cognitive representations, Amsterdam, Benjamins (coll. Human Cognitive Processing), 229 pages.
  • C. Fuchs & S. Robert (dir.) (1997) : Diversité des langues et représentations cognitives, Paris-Gap, Ophrys, 283 pages.
  • C. Fuchs (dir.) (1997) : La place du sujet en français contemporain, Louvain, Duculot (Coll. Champs linguistiques), 218 pages.
  • C. Fuchs & B. Victorri (eds.) (1994) : Continuity in linguistic semantics, Amsterdam, Benjamins, 255 pages.
  • C. Fuchs (dir.) (1991) : Les typologies de procès, Paris, Klincksieck (Coll. Actes & Colloques n°28), 244 pages.
  • C. Fuchs (dir.) (1987) : L’Ambiguïté et la Paraphrase : opérations linguistiques, processus cognitifs et traitements automatisés, Caen, Centre de Publications de l’Université, 330 pages.
  • C. Fuchs (dir.) (1985) : Aspects de l’ambiguïté et de la paraphrase dans les langues naturelles, Berne, Lang (Coll. Sciences pour la Communication), 215 pages.

Direction de numéros de revues :

  • C. Fuchs (dir.) (2008) : Linguisticae Investigationes XXXI : 1 « Les structures comparatives du français : des bases de données aux corpus ».
  • C. Fuchs & B. Habert (dir.) (2004) : Le Français Moderne LXXII : 1 « Traitements automatiques et ressources numérisées pour le français ».
  • C. Fuchs (dir.) (2001/2002) : Sciences Humaines 35 « Les sciences de la cognition ».
  • C. Fuchs & Ch. Marchello-Nizia (dir.) (1998) : Cahiers de Praxématique 30 « Etudes sur la thématisation en français ».
  • C. Fuchs (dir.) (1991) : Travaux de Linguistique et de Philologie XXIX : 1 « Les typologies de procès ».
  • C. Fuchs (dir.) (1989) : Langue Française 84 « Modalité et interprétation : l’exemple de pouvoir ».
  • C. Fuchs et B. Victorri (dir.) (1988) : T.A.Informations 29 « La polysémie grammaticale ».
  • C. Fuchs (ed.) (1988) : Modèles Linguistiques X : 1 « Ambiguïté, Paraphrase et Langage en acte ».
  • G. Bès et C. Fuchs (dir.) (1988) : Lexique 6 « Lexique et Paraphrase ».
  • C. Fuchs (dir.) (1987) : Langages 88 « Les types de relatives », Paris, Larousse
  • C. Fuchs (dir.) (1985) : Le Courrier du CNRS 60, dossier « Acquisition du langage ».(introduction).
  • C. Fuchs (dir.) (1983 ) : Modèles Linguistiques V : 2 « Signification, Ambiguïté et Paraphrase ».
  • C. Fuchs (dir.) (1983) : Histoire, Epistémologie, Langage V : 1 « L’ellipse grammaticale : études épistémologiques et historiques ».

Conférences et Colloques

Conférences invitées à l’étranger :

  • octobre-novembre 2018 : Université BLCU de Pékin (Chine).
  • octobre 2013, Université de Tübingen (Allemagne).
  • novembre 2011, Université de Belgrade (Serbie).
  • avril 2011, Université de Szeged (Hongrie).
  • septembre 2007, Université de Bergen (Norvège).
  • septembre 2005, 2006 et 2013, Université de Constanta (Roumanie).
  • avril 2003 et septembre 2004, Académie des Sciences de Budapest (Hongrie).
  • mars 2004, Université La Manouba, Tunis (Tunisie).
  • octobre 2001, UQAM, Montréal (Canada).
  • avril 2001, Scuola Normale Superiore, Pise (Italie).
  • juin 1992, septembre 1993 et septembre 1996, Université de Valence (Espagne).
  • janvier 1994, Université de Barcelone (Espagne).
  • avril 1993, Universités d’Uppsala et de Stockholm (Suède).
  • novembre 1989, Universités de Gand, de Louvain et ULB de Bruxelles (Belgique).
  • octobre 1981, Universités de Porto et de Lisbonne (Portugal).

Communications à des colloques

  • 90 communications à des colloques dont 32 sur invitation, 15 à l’étranger (Grande-Bretagne, Suisse, Italie, Belgique, Roumanie, Grèce, Canada, Espagne, USA, Allemagne, Serbie, Chine).
  • Organisation de 8 colloques et table-rondes.

Voir aussi dans «Chercheurs ou enseignants-chercheurs»

Benjamin FAGARD Dominique LEGALLOIS Elisa RASCHINI