23 novembre 2021 – Anne Le Draoulec

Pendant ce temps, du temporel à l’adversatif

Salle de l’IHMC (Ens, 45 rue d’Ulm, Paris)

Il existe un lien reconnu entre l’expression d’une concomitance ou simultanéité temporelle d’une part, et celle d’une opposition d’autre part. Or ou cependant ont été déjà bien étudiés en ce sens (cf. Nølke (2006) pour le premier, Marchello-Nizia (2007) pour le second), dans une perspective de grammaticalisation ou pragmaticalisation. Le passage de valeurs temporelles à des valeurs pragmatiques d’opposition a été également examiné pour les cas de parallèlement (cf. Sarda et Charolles (2010)), en attendant (cf. Vigier (2012) ou en même temps (cf. Vaguer (2017), Richard & Drouet (2017)). Je me propose pour ma part d’examiner le cas de pendant ce temps, qui est communément regardé comme proprement temporel, et est d’ailleurs utilisé par Marchello-Nizia (2007) comme explicitation de la valeur temporelle de concomitance qu’avait, en ancien et moyen français, l’adverbe cependant (originellement ce pendant en deux mots). Or il apparaît que le syntagme pendant ce temps à l’initiale de phrase, suivant un phénomène de répétition assez remarquable à mes yeux – comme à la suite, donc, de cependant – peut également marquer une valeur pragmatique adversative. C’est le cas dans les exemples suivants, extraits respectivement d’un commentaire de blog, et d’un forum de discussion sur le web :

(1)     toutes les grèves sont pour demander des primes, des augmentes, moins d’heure de boulot etc… et pendant ce temps c’est toujours les mêmes qui triment, ceux qui n’ont rien demander, n’ont rien a voir dans l’histoire, et doivent aller au boulot coute que coute… (http://malignea.transilien.com)

(2)    J’ai reçu un mail de free on m’a dit ca conserner tout le monde faut patienter mais pendant ce temps c’est moi qui paye. (http://forum.universfreebox.com)

Mon objectif sera de mieux caractériser le type de valeur adversative dont il s’agit avec pendant ce temps. Je m’efforcerai également de préciser le type de configuration favorable à l’émergence de cette valeur : car contrairement à cependant, qui est (diachroniquement devenu) un marqueur concessif exclusif, pendant ce temps dépend entièrement, pour son interprétation adversative, du contexte où il apparaît.

Avant d’examiner la valeur adversative de pendant ce temps, je reviendrai sur sa valeur temporelle et sur la façon dont celle-ci s’accompagne, quand le syntagme est placé à l’initiale de phrase, d’une valeur de changement de topique.

Références

Vaguer, C. (2017), « En même temps, cette histoire m’a obsédé. Émergence d’un marqueur discursif : en même temps », in Dostie, G. et Lefeuvre F. (éds), Lexique, grammaire, discours – Les marqueurs discursifs, Paris : Bibliothèque de grammaire et linguistique, Champion, 173-188.

Le Draoulec, A. (2018), « Du temporel à l’adversatif : le cas de pendant ce temps », in F. Marsac & R. Sock (eds), Consécutivité & Simultanéité, Paris : Dixit Grammatica, L’Harmattan, 161-177.

Marchello-Nizia, C. (2007), « Le principe de surprise annoncée : grammaticalisation et pragmaticalisation de cependant », Discours 1 (http://discours.revues.org/index68.html)

Nølke, H. (2006), « Petite étude diachronique de or. De la déixis temporelle à la déixis textuelle », in H. Nølke, I. Baron, H. Korzen, I. Korzen et H. H. Müller (éds), Grammatica, Hommage à Michael Herslund, Bern, Peter Lang : 394-404

Richard, É. ; Drouet, G. (2017), « En même temps : un marqueur double ? De la simultanéité temporelle à la contradiction énonciative », in Dostie, G. et Lefeuvre F. (éds), Lexique, grammaire, discours – Les marqueurs discursifs, Paris : Bibliothèque de grammaire et linguistique, Champion, 159-172

Sarda, L. ; Charolles, M. (2010), « Parallèlement : de l’espace au temps puis à l’énonciation », in M.-​​H. Servet, F. Boissiéras (éds), Hiérarchisation, énonciation, Bibliothèque de L’information grammaticale 66, Leuven, Peeters : 127-156.

Anne Le Draoulec est chercheuse au CNRS dans le laboratoire CLLE (Cognition langues langage ergonomie – UMR 5263). Ses thèmes de recherche privilégiés sont la présupposition, le temps et le rôle des adverbiaux temporels dans la structuration du discours. Ses recherches récentes se sont focalisées sur les points de rencontre entre expression temporelle et expression spatiale, ainsi que sur la façon dont divers adverbes ou adverbiaux temporels peuvent évoluer en marqueurs pragmatiques.