31 Janvier 2023 – Sylvain Kahane et Kim Gerdes

Comment enseigner la syntaxe : les choix de "Syntaxe théorique et formelle"

Salle 512bis (Lattice, 1 rue Maurice Arnoux, 92120 Montrouge)

En visio : https://www.gotomeet.me/visio-lattice

Horaire : 10h30-12h.

Intervenants : Sylvain Kahane et Kim Gerdes, Université de Rouen

Résumé :

Parmi les originalités du livre, nous y défendons que le signe linguistique a trois composantes : un signifiant et un signifié, mais aussi une troisième composante qui décrit sa combinatoire libre et qui n’est pas déductible des deux autres composantes. Cela nous amène à considérer trois types de signes linguistiques minimaux, que nous nommons morphèmes, syntaxèmes et sémantèmes, selon la composante considérée.

Une autre particularité de notre approche de la syntaxe est qu’elle ne repose pas sur une définition préalable des notions de mot et de phrase, notions, qui à supposer qu’elles soient utiles, ne peuvent être définies qu’après une définition de la syntaxe et des concepts syntaxiques de base que sont la connexion syntaxique et la tête syntaxique d’une unité syntaxique. Nous montrons en particulier que la connexion syntaxique peut très bien être définie sans faire référence à un type d’unité syntaxique en particulier, mot ou constituant ou quoi que soit d’autre.

Le livre contient aussi une discussion approfondie des modes de représentation de la structure syntaxique et notamment des liens entre syntaxe de dépendance et syntaxe de constituants. Il y est aussi question de l’histoire du développement des représentations syntaxiques à l’aide  de diagrammes et notamment des périodes fructueuses des 18e et 19e siècles.

En plus de la syntaxe de surface, nous décrivons aussi l’interface syntaxe-ordre linéaire (ou modèle topologique) et l’interface sémantique-syntaxe (ou syntaxe profonde).

L’ouvrage est découpé en de petites sections, alternant le contenu principal avec des éclairages, des notes historiques, des élaborations plus formelles, des exemples linguistiques dans diverses langues, des propositions de lectures additionnelles et des exercices avec des éléments de correction.